Comment NE PAS perdre un coloc en dix jours

Deux filles vivant en résidence prennent leur déjeuner en discutant autour d’une table.

Vous emménagez avec un colocataire?

Vous avez peut-être la chance d’emménager avec votre meilleur ami, mais si ce n’est pas le cas (et même si ça l’est), voici huit conseils utiles POUR NE PAS vous retrouver seul dans l'espace de dix jours.

  1. Ajustez le volume
    Cela vous surprendra peut-être, mais tout le monde n'a pas envie d'écouter Shania Twain, notre trésor national, chanter That Don’t Impress Me Much à plein volume. C'est encore plus vrai quand votre colocataire veut étudier, dormir ou méditer en arrosant son bonsaï. Portez plutôt le casque d’écoute super stylé que vous venez tout juste d’acheter.
  2. Respectez les frontières personnelles
    Si vous avez chacun votre lit ou votre chambre, vous devez néanmoins partager certains espaces. Respectez les limites de votre espace. Ne prenez pas toute la place sur le canapé du salon ou dans le réfrigérateur, et respectez le besoin de solitude des autres.
  3. S'il y en a pour deux, il y en a peut-être pour trois?
    À l’université, vous vous ferez de nouveaux amis. Vous voudrez sans doute les inviter chez vous, mais cela pourrait vite devenir envahissant. La règle d’or, c’est d’avertir votre colocataire, qui pourra s’adapter, s’amuser avec vous ou vous expliquer pourquoi faire la fête le soir avant un examen est une mauvaise idée.
  4. Ne laissez pas vos mauvaises habitudes prendre le dessus
    Quand vous viviez chez vos parents, vos petites manies semblaient peut-être sans conséquence, car vos parents vous aiment sans conditions. Toutefois, avec votre colocataire, vous aurez peut-être moins de chance. Faites preuve d’initiative : sortez les poubelles, lavez la vaisselle, nettoyez le réfrigérateur. Et pourquoi ne pas le faire à deux?
  5. Se taire ne règlera pas le problème
    Quand quelque chose vous dérange, ne rien dire est sans doute beaucoup plus facile à court terme, mais cela peut causer plus de mal que de bien à long terme. Dites ce qui vous tracasse à votre colocataire! Il n'est pas sûr que vous pourrez endurer son étrange obsession d’imiter Christopher Walken pendant toute l’année.
  6. Partager, c’est bien… mais seulement si vous êtes tous les deux d’accord
    Certaines choses sont meilleures quand elles sont partagées, comme un bon gâteau ou un vieux chandail molletonné. Cependant, assurez-vous que votre colocataire est d’accord. Ne prenez pas la dernière pointe de pizza sans demander!
  7. Ayez LA conversation
    Pas celle que vous avez eue avec vos parents quand vous avez atteint la puberté. Asseyez-vous plutôt ensemble pour établir des règles, en apprendre plus sur vos habitudes matinales et parler de vos horaires de travail et d’études. Établir des règles claires dès le début, c'est la base d’une cohabitation paisible. Utilisez notre guide de survie comme point de départ!
Haut de page